Coquille bronze

Depuis le temps que je lis des commentaires sur  cette étape "mythique", l'occassion était trop de me forger ma propre idée.  

Une fois la Porte d’Espagne franchit, le chemin offre deux itinéraires pour rejoindre  la collégiale de Roncesvalles : (1) La route Napoléon par les cols de Bentarte (1337m) et Lepoeder (1430m), soit 26 kilomètres : Environ 1200 m de dénivelé positif et 500 mètres de dénivelé négatif. Avec une pente moyenne à 6%, les pourcentages les plus raides se trouvent vers le refuge d’Orisson, moyenne 8.5%. Suite à la modification  du tracé du Gr 65, c’est sur le bitume d'une petite route, très agréable  que se déroule la quasi-totalité de la traversée française (18 km). Les puristes, seront déçus, mais l’essentiel n’est-il pas que le plus grand nombre de pèlerins puissent franchir les Pyrénées par là même où les troupes de Charlemagne partirent livrer bataille en Espagne.  

(2) La seconde possibilité est la voie de Valcarlos, (voie  obligatoire en hiver),  par le  col  d’Ibaneta (1090m) où Roncevaux où encore Port d’Iibaneta (Aller vous y retrouver sur une carte!). Cet itinéraire à un kilométrage sensiblement identique, il est quasiment en parallèle avec la N.135 (St Jean-Plamplune), de nombreux panneaux indiquent la prudence « traversée de pèlerins ! » tantôt à droite, tantôt en contre bas… la montée par Valcarlos n’est pas une simple formalité. Au sommet du col de Roncevaux arrive le Gr 12 en provenance  du  col Lepoede. 

refuge Orisson

Au matin du 14 Août pas un millième d’hésitation, à la Porte d’Espagne je pars en face… direction Huntto (km5) et ses pourcentages les plus importants jusqu'à la table d’orientation du  refuge d’Orisson (km7.5). Faire étape au gîte d’Orisson et bénéficier de sa magnifique terrasse surplombant le pays Basques doit être un moment fort du chemin. D’ailleurs de plus en plus cela me trotte dans la tête  de faire étape ici ?

12_table_orientation

   Tout au long de cette montée, les paysages sont époustouflants, chaque pas est savouré, régulièrement je fais un « 360° » je ne veux rien perdre, rien regretté,  sur la petite route on croise tout au long des animaux d’Alpages… Bien sûr mon coup cœurs va aux chevaux et pottocks.  

pottocks 

SAM_0558

SAM_0563

Statue Biakori

Le Dimanche après le  15 Août à lieu  à la vierge de Biakorri (km 10.5 à 1095m), un pélerinage rassemblant tous les bergers,  à l’époque les bergers ne pouvaient descendre de leur montagne. La statue repose sur un rocher, elle a été édifiée en ce lieu pour protéger les troupeaux de la foudre et guider les randonneurs. En tout cas pas contre  « les étourdis que je suis ! » Circonstance atténuante : En causette avec une pèlerine, nous découvrons que nous sommes voisin de 25 kilomètres. Parti de Nogaro, elle termine son chemin à Roncevaux. A la vierge, il faut revenir sur ces pas pour retrouver le balisage… ne pas prendre la route descendante, sinon… comme moi si vous êtes étourdi…il vous faudra de bonnes  jambes pour remonter !!! 

Difficile d’oublier que nous vivons dans une société de consommation, le coup est bien monté. A mi-col un marchand ambulant, vous propose café, boissons où ravitaillement à un prix très très « pèlerin » Ouf !!!  

croix thibault     SAM_0587

 SAM_0582

 Photo prise, au dessue de la Croix Thibault

Fontaine Roland

La Croix Thibault marque la fin du bitume,  ici  on quitte la petite route, au profit d’un sentier nous conduisant à un petit abri de bergers. En quelques centaines de mètres le profil de l’étape change, fini les pâturages, passage au  pied du col Leizar Atheka par  un large chemin conduisant à la fontaine de Roland (Débit insuffissant, impossibilité de prendre de l’eau). A côté de la fontaine se trouve un point « wifi  gratuit » et des jalons numérotés indiquant  le n° d’urgence le   112  disposés tous les 50 mètres et cela jusqu’au col Lepoeder, cela laisse imaginer la densité du brouillard dans cette zone. 

SAM_0600

SAM_0605SAM_0630200 m après la fontaine de Roland, une borne indique que nous entrons en Navarre et dans la foulée le  passage du  col de Bentarte (1330m) dans l’indifférence la plus totale. l'Espagne  nous  accueille  par un magnifique chemin en plein cœur d’une    forêt d’hêtre, à la sortie le chemin s’élève de nouveaux progressivement pour atteindre le point culminant du parcours (1430m). Entre les deux cols, se trouve l’abri-refuge d’Izandorre (Un téléphone d’urgence est à  disposition).

C’est par une large piste que nous atteignons le col Lepoeder, avec un point de vu sur le vallon de Roncevaux.(Photo3) Il  reste environ 500 m de dénivelé négatif, et bizarrerie du chemin où du balisage, il est fortement déconseillé à partir du col de suivre « le balisage des coquilles ». Je confirme, il s’en suit une  très forte descente (En cas de pluie même pas y penser, mais surtout un risque de blessures musculaires.) 50 m après le col, suivre le Gr 12 (Photo2) qui rejoint la Voie de Valcarlos au col d’Ibaneta. Par cet itinéraire, cela permet d’arriver en surplombant le monastère de Roncevaux,  par le chemin « de Compostelle » vous serez accueilli par la statue du chevalier Roland agonisant et tenant sa célèbre épée.  

SAM_0616

SAM_0627

SAM_0624

 SAM_0651

 Statue de Roland

SAM_0650

En ce 14 Août, il y avait foule à Roncevaux, pour les célébrations des fêtes de l’Assomption, une multitude de drapeaux coloraient le parvis de la chapelle st Jacques. Midi sonnait, j’avais un peu de temps  pour prendre ma  première bière espagnol, le temps de passer à l’office de tourisme et de récupère un plan de Pamplona, de visiter l’abbatial et de prendre l’atmosphère de l’accueil/pèlerin…avec cette question : Est-ce une obligation  de dormir à Roncevaux ?   C'est une très belle étape à réaliser, mais de là à se focaliser uniquement sur celle-ci... il y a un pas que je ne franchirais pas !  

SAM_0641

Panneau se trouvant àla sortie de Roncevaux. 

Fin